January 27, 2020

Pourquoi renoncer à identifier les ronces ?

Certaines familles botaniques sont plus difficiles à identifier au niveau de l'espèce que d'autres. Les champignons, les lichens ou les graminées font partie de celles-là. Mais des espèces très communes de plantes à fleurs peuvent aussi présenter ce genre de difficultés. Les ronces françaises en sont un bon exemple avec plus d'un millier d'espèces et aucune clé de classification à jour.
https://www.tela-botanica.org/wp-content/uploads/2017/09/clerubus.pdf?langue=fr
En termes de classification, le problème est le même pour les alchemilles ou les pissenlits, car "biologiquement parlant, les taxons apomictiques ... se comportent tous comme des espèces au niveau de la reproduction ... qui est asexuée."

Posted on January 27, 2020 08:45 by alainc alainc | 0 comments | Leave a comment

January 20, 2020

Flore 74 : déjà 100 observations en 2020

Petit tour aux marais de Poisy ce matin. Malgré la glace, quelques espèces observées permettent d'atteindre les 100 observations sur le projet Flore 74.

Posted on January 20, 2020 12:59 by alainc alainc | 0 comments | Leave a comment

January 18, 2020

Projet Flore 74

Les observations vont bon train. L’application est facile et rapide d’utilisation. Il faut dire aussi que ce mois de janvier est clément et ensoleillé. Je n’ai jamais vu d’herbe aussi verte et autant de fleurs en un début d’hiver. Aujourd'hui on pouvait bien voir dans les haies, à côté des chatons, les fleurs femelles des noisetiers. En plus de mes observations, j’ai démarré le projet d’illustrer la flore de la Haute-Savoie. Les filtres que j’ai mis en place sont : des observations de 2020, limitées à la botanique (règnes Plantae et Fungi), sur le territoire du département. Personnellement j’en suis à 65 espèces, le projet à 92 observations et 78 espèces grâce aux contributions de 8 autres observateurs. Je pense qu’avec le printemps puis les fleurs d’alpage cet été, les champignons à l’automne, cela va donner un beau panorama de la biodiversité végétale de cette partie des Alpes.

Posted on January 18, 2020 23:20 by alainc alainc | 1 observations | 0 comments | Leave a comment

January 14, 2020

Observations botaniques

Peut-être faut-il mieux définir mon domaine d’étude pour 2020 car les contours de ce qu’il était convenu d’appeler le règne végétal ont évolué avec les nouvelles classifications phylogénétiques. Je parlerai donc d’observations botaniques et inclurai, en plus des plantes à fleurs, les champignons, les lichens, les mousses et les algues.
D’après les données INPN, le nombre d’espèces pour la France métropolitaine est de 9 519 pour les champignons, 7 746 pour les plantes à fleurs, 3 157 pour les lichens, 937 pour les mousses, n.c. pour les algues ; soit une base de plus de 20 000 espèces et les proportions suivantes : champignons 44%, plantes à fleurs 36%, lichens 16% et mousses 4%. Les champignons, lichens, mousses et algues étant plus difficiles à identifier que les plantes à fleurs, il est probable que mes observations ne constitueront pas un échantillon représentatif de la biodiversité botanique métropolitaine, mais un échantillon des plantes les plus facilement identifiables pour un naturaliste amateur.
Sur les 23 premières observations, j’ai deux lichens et une mousse. Les deux lichens apparaissent en rouge dans certaines listes, alors que les autres espèces, y compris la mousse, sont en vert. Je ne sais pas si c’est pour signaler leur appartenance au règne Fungi, ou parce qu’ils sont exclus du projet Flore de France métropolitaine. Il est probable que la première hypothèse soit la bonne car les mousses Syntrichia appartiennent au règne Plantae.
En vérifiant l’organisation des données iNaturalist par taxons dans les documents d’aide, j’ai confirmation que les plantes du règne [traduit royaume] Plantae sont écrits en vert, et que les lichens et les champignons sont regroupés dans le règne Fungi et identifiés par la couleur rouge. Le règne Plantae contient plus que les plantes à fleurs, puisqu’il comprend aussi : algues rouges, algues vertes, mousses, prêles, fougères et conifères.
En résumé, toute observation que j’éffectuerai cette année sur le territoire métropolitain d’une espèce appartenant aux règnes Plantae ou Fungi pourra figurer dans ma liste d’observations.
Seules les observations d’espèces appartenant au règne Plantae seront partagées avec les projet Flore de France métropolitaine puisque leur filtre est limité au taxon Plantae. À ce jour 5439 espèces ont été répertoriées par ce projet, soit environ 60% des espèces de plantes présentes en France métropolitaine. L’observateur ayant déclaré le plus d’espèces vient de dépasser la barre des 1000 observations de plantes (certaines de ses observations sont issues d’herbiers remontant aux années 1995).

Posted on January 14, 2020 06:08 by alainc alainc | 0 comments | Leave a comment

January 11, 2020

Nouveau début sur iNaturalist

Ce 11 janvier 2020, j'ai repris l'utilisation de iNaturalist, dont je me servais déjà pour identifier des espèces végétales ou animales, en créant un identifiant et en partageant la dizaine de plantes photographiées en France depuis le 1er janvier. En retour, deux espèces ont été validées : la bourrache du jardin, déjà en bourgeon malgré les gelées matinales, et la ruine de Rome des murs de la montée Jean Mermoz à Annecy. En plus de l'application, j'ai découvert le site qui contient de nombreuses fonctionnalités. Convaincu, j'ai décidé de me concentrer cette année et en utilisant cette plateforme sur la Flore de France métropolitaine pour laquelle existe déjà un projet.

Posted on January 11, 2020 21:51 by alainc alainc | 1 observations | 0 comments | Leave a comment

Archives